Toyota GR86

Toyota GR86 : les sportives analogiques ont encore leur place

Les temps sont durs pour les sportives thermiques. Si Toyota présente aujourd’hui la GR86, version revue et corrigée de la sportive GT86, sa carrière sur le Vieux Continent ne durera que deux ans.
Développée conjointement avec la Subaru BRZ, la Toyota GT86 était l’une des dernières sportives “analogiques”, comme les nomme Toyota. Une propulsion légère, pas très puissante, mais particulièrement amusante. Le duo a fait son retour cette année avec une nouvelle génération reprenant la base de l’ancien modèle. Toutefois, Subaru a fait l’impasse sur l’Europe pour la commercialisation de sa nouvelle BRZ. Mais ce n’est pas le cas de Toyota qui compte bien importer sa GR86 chez nous !

Toyota GR86

Toyota GR86

Ainsi, cette nouvelle version a été renommée GR86, en lien avec le département Gazoo Racing de Toyota. Revue esthétiquement et techniquement, elle embarque toujours un quatre cylindres à plat. Sa cylindrée passe à 2,4 l et sa puissance à 234 ch pour un couple de 250 Nm. Elle laisse le choix entre une transmission manuelle à six vitesses ou une boîte automatique, elle aussi à six rapports. Ainsi équipée, elle est capable d’atteindre une vitesse de 100 km/h en seulement 6,3 s (6,9 s en boîte automatique). Mais les performances pures ne sont de toute façon pas le principal argument de la GR86 qui mise davantage sur son plaisir de conduite : “Une voiture analogique pour l’ère numérique”, résume Toyota.

Toyota GR86

Toyota GR86

Toyota l’annonce déjà, la GR86 quittera le continent européen après deux années de production. En cause, il faudrait revoir en profondeur la conception de la voiture pour répondre aux futures normes de sécurité.
De plus, il ne s’agit pas du seul frein pour une telle voiture. En Europe, les constructeurs doivent répondre à des objectifs d’émissions de CO2 particulièrement difficiles à atteindre (CAFE). Enfin, en France par exemple, ces sportives non électrifiées font face à des malus très importants, pouvant aller jusqu’à 40 000 € en 2022 (dans la limite de 50 % du prix d’achat). Les émissions de CO2 de la GR86 dépasseront sûrement 200 g/km et elle pourrait alors écoper d’un malus d’environ 20 000 €, mettant à mal sa philosophie de sportive abordable.

Toyota GR86

Toyota GR86

Les tarifs de cette nouvelle GR86 ne sont pas encore connus. Elle devrait toutefois conserver un prix contenu hors malus probablement sous les 40 000 €. Sa commercialisation est prévue au printemps 2022.
Source :  Toyota
Passionné par les automobiles, il souhaiterait pouvoir toutes les acheter.
Après il restera toujours le marché de l’occasion …
… ou aller vivre ailleurs.
On va voir exploser les sociétés de leasing basée dans un pays moins hostile à l’automobile : les amateurs de voitures du genre rouleront avec des plaques étrangères
@elbutcher : un résident francais n’a qu’une courte période, de l’ordre de un à quelques mois pour importer un véhicule étranger. Tu n’as pas le droit de garder une voiture immatriculée hors pays. Donc tu la fais importer et tu l’immatricules. Au passage tu payes toutes les taxes dont tu es redevable.
Il ne nous reste qu’à reprendre/améliorer des vieilles occasions. Pour le plaisir de la conduite, tous en R5 !
J’aime les belles voitures, j’adore le bruit d’un V8/V10/V12/W16, surtout ceux des vieux V8 américains qui polluent un max.
Malgré ça, il faut se rendre à l’évidence: on va dans le mur niveau écologie. On y va même depuis pas mal de temps mais rien n’a été fait jusqu’au moment où les Etats ont commencé à serrer la vis et à donner de sdates buttoirs. Ca a commencé à faire bouger les constructeurs qui se mettent à bosser sérieusement le sujet (tout en nous balançant leur comm green-washée gerbante…).
Donc oui, j’adore les voitures sportives mais tant pis, il faut faire quelque chose même s’il est déjà trop tard.
(et oui, ça serait bien qu’on ne jette pas la pierre uniquement au consommateur)
Suivez-nous

source

error: Le contenu est protégé !!